5 erreurs de débutants en soudure

Faites-vous ces erreurs ?

Ne vous inquiétez pas, j'ai fait toutes ces erreurs moi-même. Et parfois, cela fonctionne malgré tout.
Mais en apprenant correctement la technique du soudage, vous réduisez les chances d'erreurs de fonctionnement de votre circuit, due à une mauvaise soudure.

Remarque : en français, il y a confusion et amalgame entre soudage et brasage. En câblage électronique, il s'agira toujours du procédé de brasage même si le terme soudure est utilisé.

1 : retrait du fer avant d'appliquer la soudure

Quand j'enseigne à quelqu'un comment souder, j'ai l'habitude de dire que vous devez d'abord chauffer la broche et la pastille puis d'appliquer la soudure.
Mais parfois mon explication n'est pas assez claire. J'ai vu des étudiants chauffer la pastille et la broche, puis retirer le fer à souder avant d'essayer d'appliquer la soudure.
Cela ne peut malheureusement pas bien fonctionner. Lorsque vous ôtez le fer, la pastille et la broche se refroidissent rapidement ; la soudure ne peut pas fondre.

2 : chauffer seulement la pastille

Une autre erreur commune est de ne chauffer que la pastille.
La personne chauffe la pastille, puis applique la soudure. Mais comme la broche du composant n'a pas été chauffée , la soudure ne s'opère pas avec la broche.

La broche du composant n'est pas soudée

Vous aurez le même défaut de connexion si vous ne chauffez que la patte du composant. Vous obtiendrez une goutte de soudure qui « flottera » au dessus de la pastille.

3 : couper trop court la patte du composant

Pour avoir un circuit aux allures propres et agréables à regarder, j'ai vu des élèves pousser les composants au maximum dans les trous, puis couper la patte de sorte qu'elle ne dépasse pas de la carte.
Cela rend difficile la soudure de la broche. Le câbleur se retrouve alors avec une soudure couvrant le trou mais, qui n'est pas réellement reliée à la broche.

La broche du composant n'est pas connectée

4 : utilisation de trop peu de soudure

Certains débutants ont peur d'utiliser trop de soudure, de sorte qu'ils en déposent trop peu.
La quantité de soudure n'est pas forcément le point le plus important, mais il est généralement préférable d'appliquer une bonne dose de soudure dès le départ.
Vous obtiendrez ainsi un brasage complet qui assurera une connexion correcte de l'ensemble.

Défauts de soures mal chauffée ou insuffisante

5 : peur de trop chauffer l'assemblage

Le circuit peut en supporter plus qu'il n'y paraît.
J'ai vu des étudiants inquiets de trop chauffer le circuit. Ils essaient donc de souder l'assemblage en moins d'une seconde pour maintenir la carte en dehors d'une possible surchauffe.
Aujourd'hui nous utilisons de la soudure sans plomb (étain, argent, cuivre) et la température de fusion est de 217 ° Celcius.
Il est certain que vous pouvez endommager les composants si vous les chauffez trop longtemps ; mais ce n'est pas la chose à s'inquiéter au début.
Il faut donc chauffer l'ensemble pastille/composant correctement (avec une panne à 350 °C).

Acces aux guides