4 idées simples pour réviser, étudier et travailler 2 fois plus vite

Dans les lignes qui suivent, je vais vous montrer 4 idées simples et pratiques pour réviser, étudier et travailler 2 fois plus vite.

Vous allez créer les conditions idéales pour vos tâches d'apprentissage, de préparation d'examen ou concours.

1234...soleil
Vous allez apprendre :

  • Comment simplifier votre bureau,
  • comment ne pas se laisser distraire par l'information inutile,
  • comment organiser sa journée
  • comment bien nourrir son cerveau.


Regardez : Comment réussir vos examens et vos concours
…et décrocher votre diplôme
sans apprendre bêtement par coeur…

Idée 1 : faire le ménage sur et autour du bureau

Si l'on veut pouvoir se concentrer sur ses tâches il est important de ne pas se laisser distraire.
On peut appeler distraction tout objet ou évènement qui interrompt le cours de la penser ou l'élan acquis pendant nos tâches de révision, apprentissage, traitement d'information ou travail de bureau.
Ces "intrus" brouillent vos pensées quand vous posez le regard dessus (même par un regard furtif).

La première chose à faire d'éliminer les objets inutiles à l'accomplissement de vos tâches.
En fait il est plus simple de retirer tout ce qu'il y a sur votre bureau ou table de travail et de n'y remettre que les choses nécessaires à l'accomplissement de votre boulot.

Vous verrez finalement que l'encombrement était bien réel. Je peux vous donner un exemple de ce qui me reste sur mon bureau après une telle opération.

Pour information mon bureau mesure 0,83 cm de large sur 1,63 mètre de longueur et 73 cm de hauteur. Je l'ai fabriqué moi-même pour qu'il soit à la mesure de mes besoins et de mon corps (je mesure 1,78 mètre).

Sur mon bureau j'ai :

  • Mon ordinateur (écran, clavier, souris et le mini pc),
  • la boite à idées,
  • une plante verte (Clivia),
  • une clé USB rangée sous l'écran.

A ma gauche il y a la feuille où j'ai noté les idées ou la structure du document que je suis en train de créer. J'ai parfois un livre/ressource qui me sert de guide ou d'aide dans ma tâche en cours.
C'est tout !
Pas de photos, pas de carte postale, pas de bibelot et autre objet pouvant détourner le fil mes pensées.

Et autour du bureau ?

L'environnement de travail ne doit pas vous distraire. Il existe un espace demi-sphérique devant vos yeux lorsque vous êtes assis à votre bureau.
Cet espace doit être le moins encombré possible
.
Là aussi le ménage s'impose. Pas de bibliothèque, pas de CD-thèque, pas d'affiche de vedette en train de s'acharner sur cette pauvre guitare électrique, pas de tableau rempli de liste de tâches.

Il faut que le champ visuel compris sur une zone de 180 degrés devant vos yeux, soit libre de toute chose pouvant vous rappeler une corvée à faire, un rendez-vous ou une sortie (il y a d'autres outils pour ça).

Et pour l'inspiration ou la détente

Pour ma part, je me suis permis d'accrocher une peinture, de 55 cm de côté, qui représente un bord de mer (bois de Trousse-Chemise sur l'ile de Ré). Les couleurs y sont douces, pas agressives pour les yeux et cette représentation me détend. J'ai aussi disposé trois galets de plage sur une planchette de bois.
Ces deux agréments ne sont pas visibles directement, il faut que je lève la tête ou que je la tourne légèrement.

Si je suis assis devant mon bureau je vois :

  • Mon écran d'ordinateur,
  • le mur blanc de la pièce ou je travaille,
  • le tableau du bord de mer si je lève un peu le regard,
  • les galets Zen à droite et le Clivia à gauche, si je détourne le regard.

Si l'ordinateur n'est pas nécessaire à votre travail, retirez le. Quelques feuilles pour écrire (et du brouillon), une règle, une gomme et seulement les crayons utiles seront disposés sur votre bureau.

Idée 2 : la diète d'information

J'ai jeté ma télévision à la poubelle en 2011 !
Je n'écoute pas les informations à la radio, je n'achète jamais de quotidien et pourtant je suis encore en vie !

L'ignorance peut être une source de bien-être. Il faut apprendre à ignorer ou renvoyer toutes les informations futiles, insignifiantes et qui ne vous mènent pas à agir [Tim ferris].

L'homme moderne consomme trop d'informations (et trop de calories) provenant de sources douteuses ou invérifiables. S'il se passe quelque chose d'important dans le monde, vous en entendrez parler d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce que par un voisin, un collègue ou chez la coiffeuse.

Ne commencez pas ou finissez pas votre journée avec des informations qui minent votre moral. Elles détruisent vos impulsions créatrices et dégradent vos facultés d'apprentissage.

A exclure pendant les heures de travail

Pas de journaux ou magazines, pas de radio d'informations ni de livres audio.
En revanche, vous pouvez écouter de la musique classique ou du jazz par exemple. Mais pas de chanson.
Les mots entendus sont analysés par votre cerveau en même temps que ceux dont vous êtes en train de lire ou d'écrire ; votre efficacité baisse au moins de 40 % !

Pas de surf sur les sites web ou portails d'informations.

Pas de télévision sauf pour une éventuelle détente d'une petite heure au maximum le soir en arrêtant une heure avant le coucher.

Pas de livre en dehors de ceux de vos cours et une heure de fiction (largement meilleurs que les somnifères) avant de vous coucher.

Autres conseils importants

Vous l'avez bien compris, les interruptions sont l'ennemi de vos performances. Ils existent une autre catégories de parasites :
les cyber-parasites et les techno-dépendances.

Autrement dit :

  • vous consultez votre boite mail qu'une ou deux fois par jour au maximum,
  • vous coupez les alertes et les notifications des réseaux sociaux,
  • vous demandez à votre voisin de garder votre smartphone et de vous le rendre pour une période de 30 minutes dans la soirée.

Préférez un endroit calme pour apprendre ou révisez efficacement.

Idée 3 : instaurer un tempo

Instaurer un tempo, c'est établir un plan d'action quotidien, hebdomadaire et mensuel pour des activités équilibrées entre travail (révision, devoir, apprentissage…) et loisirs. Il faut se ménager des périodes d'activité physique, des pauses entre amis et/ou voisins pour que nos tâches "travail" soient efficaces et fluides dans leur exécution.

Notre journée va être scindée en plusieurs périodes.

Il faut faire les tâches les plus importantes ou embarrassantes en premier.

Voici un exemple que vous pouvez adapter à votre personnalité

Au lever

Lever 5 h 30, douche ou marche pieds nus dehors, boire un verre d'eau tiède citronnée avant de préparer son petit-déjeuner

Exemple d'un petit déjeuner énergisant : choisir des fruits mûrs (pomme, orange, poire, kiwi, ananas, mangue…) et en manger à volonté.
Préparer du thé vert et éventuellement faire tiédir un demi-bol de lait végétal additionné de 4 petites cuillères de son d'avoine (avec quelque fruits secs c'est aussi possible). On peut aussi faire la mixture avec de l'eau et de la protéine de soja en poudre.

Mettre le couvert, disposer ses fruits devant soit, le thé vert et le bol.
Commencez par manger les fruits en les épluchant si nécessaire. Faire une pause de quelques minutes.
Boire une ou deux gorgées de thé.
Manger le contenu du bol.
On finit par boire tranquillement sa tasse de thé vert (25 cl minimum).
On débarrasse sa table et on range toute la nourriture.

6 h 30, nous voilà prêt pour quatre heures de travail (les tâches importantes).

A 8 h 15 on se refait une boisson chaude et à 9 h 30 on peut manger une banane ou boire un jus de fruit.
L'objectif c'est aussi de travailler assidûment jusqu'à 10 h 30.

Ensuite, une heure ou plus de sport ou activité physique.
A 11 h 30 vous consultez votre boite mail et répondez en cinq phrases maxi aux 5 courriers les plus importants (la boite mail se vide au fur et à mesure de sa consultation).

Vous préparez votre repas où vous mangez celui qui a été préparé exprès la veille.

Vous pouvez prendre un thé avec un ami, un voisin ou un collègue et vous renseigner si l'actualité propose quelque chose de valable.

Comme vous avez bien travaillé dans la matinée il ne vous reste que des tâches peu importantes. Cela peut être aussi la lecture d'ouvrages professionnels ou de livre de cours. Vous pouvez aussi vous auto-former.

Prévoyez toujours de boire de l'eau, de la tisane, du thé tout au long de la journée.

Vers 17 h faire une pause, manger des fruits, rendre visite à un voisin et à 17 h 30 faire la lecture des e-mails (et votre boite mail est vide !). Votre voisin vous confie pour une demi-heure votre téléphone portable.

A 18 h écrire ce que vous allez faire le lendemain ou consulter votre plan d'action hebdomadaire.

Ensuite, vous occuper votre soirée : rencontre, préparation d'un diner léger, discutions avec votre partenaire ou ami, un peu de jeux, télé pour se détendre (1 h maxi).
Lire avant d'aller se coucher tôt.

Idée 4 : bien nourrir son cerveau

Nous avons besoin de nourriture pour la vie de tous les jours. Le travail intellectuel intense prend autant de ressources que le travail manuel ou physique. Ce n'est pas la même fatigue. Le cerveau est gourmand et il faut bien le nourrir !

Une bonne nourriture donne un bon cerveau et la "malbouffe" un mauvais cerveau.
Le cerveau étant le premier bénéficiaire de votre alimentation, assurez-vous quelle soit de haute qualité.

Les ennemis de votre cerveau

Les produits indésirables pour notre cerveau sont souvent les mêmes que pour le coeur et le reste du corps. On peut facilement établir une liste des produits à bannir de votre alimentation :

  • Le tabac,
  • l'alcool,
  • l'aluminium (casserole),
  • les métaux lourds comme le mercure, le cadmium et le plomb (et trop de fer).

Comment favoriser le fonctionnement de son cerveau ?

Il n'y a pas que l'alimentation pour assurer un bon équilibre cérébral. Il est conseillé d'avoir toute sorte d'activités et de suivre quelques règles de vie pour protéger notre cerveau. En voici une petite liste qui favorisent le fonctionnement de votre cerveau et sa longévité :

  • Une alimentation "pauvre" en calorie et riche en végétaux,
  • la pratique d'une activité physique régulière voir même quotidienne,
  • les réunions entre amis, les visites à ses voisins, la vie associative (activités sociales),
  • la curiosité et le plaisir (activité culturelle et discuter avec son partenaire),
  • la forte diminution de l'apport de graisses animales (viande et produits laitiers) et des huiles végétales (type tournesol, maïs, arachide).

Nous pouvons rajouter que le sel et le sucre raffiné sont plutôt à éviter.

Une alimentation saine

Une règle simple et que tout le monde devrait suivre est : la variété des aliments.
Mais varié ne veut pas dire manger de tout !
Les dernières études montrent clairement que notre alimentation doit être en grande partie végétale. La viande doit être consommée avec modération et peut même disparaitre de notre alimentation. Le poisson, les fruits de mer et crustacés restent un bon apport s'il n'ont pas subi de pollution marine et s'ils sont sauvages.

Il faut donc manger beaucoup de fruits et légumes. Les céréales (sans gluten) et les légumineuses seront réservées à ceux qui les supportent bien et si leur état de santé leur permet.

H2O et jus

Les boissons seront composées d'eau à volonté, de thé vert et de tisanes. Les jus de fruits ou légumes frais sont à la fois désaltérants et nourrissants.


Regardez : Comment réussir vos examens et vos concours
…et décrocher votre diplôme
sans apprendre bêtement par coeur…

Acces aux guides